What moves your world


Un simulateur de conduite Moog permet à Dallara d’améliorer les performances des voitures de course et d’entraîner les pilotes
 

Moog a livré au constructeur de voitures de course Dallara un simulateur de conduite très performant, destiné aux essais des voitures et à l’entraînement des pilotes. À la recherche d’un moyen efficace pour accélérer ses travaux de développement et réduire le coût des essais par rapport aux essais sur piste, Dallara a demandé à Moog, le leader du marché des plates formes cinématiques électriques à 6 degrés de liberté (6DDL ou 6DOF), de lui fournir le système de contrôle-commande du mouvement et son logiciel pour le simulateur de conduite. La solution retenue repose sur une technologie de simulation de mouvement à haute fidélité qui équipe avec succès depuis plusieurs décennies les bancs d’essais et les simulateurs d’entrainement qu’utilisent les industries de l’aéronautique, du spatial, de la défense et de l’automobile.

Basée à Varano Melegari, en Italie, la société Dallara Automobili fournit des prestations d’étude, d’ingénierie et d’assistance à quelques-unes des équipes de course automobile les plus compétitives du monde. Depuis la livraison du simulateur de conduite en 2010, Dallara profite d’une série d’avantages liés à l’utilisation du système d’essais Moog, dont un gain de temps et de coût sur l’entraînement des pilotes, l’élimination des problèmes potentiels et des risques de sécurité liés aux essais sur piste, de meilleures possibilités d’évaluation des choix de conception et un retour d’information plus rapide au niveau du développement.

Le simulateur a été spécialement conçu pour les essais et la simulation pour les sports motorisés. Dans cette application, des temps de réponse très courts, ainsi que des accélérations et des vitesses élevées, sont nécessaires pour permettre aux pilotes de ressentir de manière très précise le comportement de la voiture. Pour le système à 6 DDL, Moog a conçu de nouveaux vérins à la fois plus rigides et plus légers, capables de répondre aux sévères impératifs de réponse en fréquence du cahier des charges. L’intégration d’un système Moog d’effort aux commandes pour simuler le retour de force de la direction, la forme et la construction spéciales du dôme et la haute qualité du système de visualisation ont aussi contribué à renforcer la fidélité du système.

D’après Andrea Pontremoli, directeur général de Dallara, « en deux ans de service, le simulateur s’est avéré un outil indispensable pour nous permettre de réduire les délais et les coûts de développement des nouveaux produits, les coûts d’optimisation du réglage des voitures et les coûts d’entraînement des pilotes dans le cadre de la préparation aux compétitions. Il a aussi grandement contribué à l’évaluation et au peaufinage des pièces et de la carrosserie des voitures avant la mise en fabrication. Par exemple, nous avons pu réduire le nombre de prototypes en procédant à l’essentiel du prototypage dès les premières phases du développement, à l’aide de maquettes détaillées que nous avons testées dans le simulateur. »

La préparation des pilotes à l’aide d’un simulateur présente de nombreux avantages. Dallara réalise de considérables économies de temps et d’argent sans compromettre la qualité de l’entraînement. Les pilotes peuvent même sentir les petites bosses qui caractérisent certains circuits, grâce à un balayage laser de la piste et dont les résultats sont chargés dans le modèle informatique du circuit. Associé aux vérins à haute sensibilité de réponse et aux algorithmes perfectionnés du logiciel de repérage de Moog, ce dispositif se traduit par une expérience de conduite extrêmement réaliste. L’entraînement sur simulateur aide également Dallara à optimiser le réglage des voitures avant la course, ce qui permet de réduire le nombre de tours d’entraînement nécessaires pour l’optimisation. Le simulateur permet même de débattre, d’élaborer et de tester des tactiques de course. Autre avantage, le simulateur est disponible tous les jours et toute la journée, ce qui n’est pas le cas d’un circuit d’entraînement.

En outre, le simulateur améliore la sécurité et élimine un grand nombre de problèmes liés aux circuits de course. Sur un circuit d’entraînement, la voiture peut rencontrer des problèmes mécaniques ou électriques, susceptibles de gêner l’entraînement et même d’influer sur l’issue d’une course ; et même si la sécurité des circuits de compétition a été améliorée, elle ne peut rivaliser avec celle absolue d’un simulateur.

Au-delà des avantages au niveau de l’entraînement des pilotes, Dallara a pu réduire ses délais d’étude et de développement des pièces, des carrosseries et des maquettes de voiture complètes. Le simulateur permet de mesurer avec précision les effets d’une option de conception ; il suffit de charger la nouvelle maquette dans le simulateur et de la faire tester par un pilote. Cette méthode permet d’évaluer les nouveaux composants aérodynamiques, ressorts ou amortisseurs et de tester l’influence du niveau de carburant sur le comportement et l’usure des pneus. Pour les aspects de conduite d’un modèle de voiture, un simulateur joue un rôle analogue à celui d’une soufflerie pour les aspects aérodynamiques.

L’utilisation d’un simulateur de conduite pour obtenir un avis du pilote dès les premières phases du processus de développement présente aussi plusieurs avantages, dont la mise en évidence des améliorations sur la maquette du véhicule et un moindre besoin d’alternatives de conception. Un environnement de simulation permet aussi de tenir compte des commentaires de conducteurs moins expérimentés. Un tel environnement est plus sûr quelles que soient les conditions de conduite, y compris dans les manœuvres les plus dangereuses.

Moog a livré des systèmes de mouvement pour simulateur de conduite à de nombreux constructeur automobiles et équipementiers. Diverses configurations de simulateur peuvent aussi être utilisées pour d’autres applications, comme l’évaluation du comportement sur route et du confort d’une voiture, l’étude du comportement des conducteurs et l’évaluation de systèmes d’assistance active à la conduite. Pour les applications de ce genre, un simulateur de conduite hautement performant constitue un outil extrêmement utile pour développer des modèles de voiture de gamme et optimiser leurs prototypes. Le degré de fidélité dont a besoin l’application joue un rôle essentiel dans le choix du type de simulateur et de l’électronique d’asservissement et Moog travaille avec ses clients pour évaluer leurs besoins et faire en sorte qu’ils utilisent la technologie adéquate.